Mothia Ville, photos et manifestations

Turismo trapani
Comment arriver
Se loger
Se déplacer
Que faire
  Accès réservé
Les hébergements

Pdf Mini Guides
Palermo Trapani Bus


Principales Localités

Comment arriver
 
Mothia. Cothon

La Réserve du Stagnone - Mothia

Suggestive et sensuelle, la Réserve Naturelle Orientée du Stagnone s’étend, à l’intérieur du territoire de Marsala, sur une zone qui va de capo Lylibeo à San Teodoro.

Nous parlons ici d’un endroit très spécial: du point de vue zoologique, celui-ci représente un laboratoire naturel dans lequel de nouveaux organismes se forment et évoluent avant de se confronter à la pleine mer. Unique environnement européen à avoir un tel privilège, il mérite pour cette raison un respect tout particulier.
Le nom de la Réserve se réfère au fait que l’espace maritime concerné est séparé de la mer Méditerranée par un grand brise-lames naturel, l’Ile Grande, qui rend ses eaux placides et tranquilles.

A l’intérieur de la lagune il y a un petit archipel de petites îles: l’île Grande, Mothia, S. Maria et le petit rocher de Schola, ainsi nommée par la conviction populaire qu’à l’époque romaine il y avait une école rhétorique. Ici la mer a un niveau très bas, à tel point qu’il est possible de parcourir de longues distances avec la mer atteignant seulement la hauteur des genoux. Aux endroits les plus profonds l’eau atteint trois mètres de profondeur mais de S. Teodoro il est aussi possible de rejoindre l’Ile Longue à pied et jusqu’à quelques années, charrettes et chevaux s’immergeaient dans l’eau pour arriver jusqu’à Mothia.

L’été il est courant de voir des gens faire de la planche à voile ou du canoë, dû au fait que les eaux basses et tranquilles garantissent leur totale sécurité. Il y a aussi ceux qui se baignent: ce miroir d’eau, très salée, est très chaud l’été, avec des températures insolites par rapport aux autres zones du territoire.

Il vous suffira de regarder le Stagnone depuis la rive pour en tomber amoureux: la route longe l’eau et une promenade en vélo ou si vous préférez en voiture, vous permettra d’observer les îles, l’une à côté de l’autre comme pour une belle exposition, l’eau basse et tranquille, les buissons de végétation spontanée qui croissent ici et là, et enfin, les salines et leurs moulins à vent.
La Réserve du Stagnone est en effet un paysage unique et à couper le souffle.

L’île de Mothia possède de nombreuses pièces archéologiques de l’époque où sa position dans la Méditerranée en avait fait une importante escale commerciale phénicienne à tel point qu’elle menaçait Denys de Syracuse qui la détruisit en 397 av J.C.

Les Salines sont une des plus anciennes et productives activités de la zone à qui la nature a donné un climat parfait pour recueillir de ses eaux le sel, le faire sécher à la chaleur du soleil puis au vent, de telle façon que les passants puissent jouir du spectacle de ces énormes montagnes blanches derrière lesquelles se couchent le soleil pendant que, un peu plus loin, se dessinent les ombres des îles.

Comment arriver

Pour rejoindre Mothia, il y a une navette qui part plusieurs fois par jour de l’embarcadère situé C/da Spagnola.

Organisme gestionnaire
Province Régionale de Trapani
Via Vito Carrera, 23
Tel: 0923 873678

 

FLORA & FAUNE

Flora
La végétation spontanée qui enrichit et décore la Réserve est plutôt variée et doit sa survie au mouvement des marées grâce auquel sont affaiblis les effets de la basse profondeur et des températures estivales élevées qui, en elles-mêmes, rendraient impossible toute forme de vie végétale ou animale.
Sa tutelle est d’une grande importance car elle s’insère dans un projet plus ample de sauvegarde de tout le triangle entre Trapani, les Egades, et Capo Feto, c’est à dire la zone maritime où est présente la Posidonie océanique, un petit palmier sous-marin qui vit seulement en eaux très propres. A quelques endroits, celle-ci forme des petits atolls qui accueillent de nombreuses populations animales et végétales. C’est seulement en Australie que l’on trouve d’autres espèces de Posidonie.

Le Stagnone possède en outre une particularité rare: dans ses eaux réussissent étrangement à cohabiter des espèces qui en dehors de cet endroit sont incompatibles, qui lutteraient les unes contre les autres pour leur survie ou qui appartiennent simplement à des écosystèmes différents.

Les zones à majeure salinité accueillent la Soude maritime, la Salicorne, la Chénopode, le Limonio des salines: toutes espèces halophytes, capables grâce à des mécanismes physiologiques très spécialisés, de résister à des concentrations de sel élevées. Sur des amas de Posidonie déposés par la mer le long des côtes on peut apercevoir le Souci maritime, petite plante herbacée à tête jaune présente seulement en Sicile occidentale.

Là où l’eau saumâtre fait le moins ressentir ses effets se développent le Jonc et l’Inule.
Dans les zones plus internes des îles se développent les spécialités méditerranéennes avec des espèces thermophiles comme le Lentisque, le Palmier nain, le Ciste rouge, l’Asperge piquante. Sur l’île Grande et sur celle de S. Maria des Pins d’Alep ont été plantés il y a quelques décennies.

A Mothia la Vigne est encore cultivée et sur la petite Schola la Férule est fréquente, une autre plante herbacée aux feuilles duveteuses et aux grosses fleurs jaunes.

Faune
Quand les oiseaux  migrateurs reviennent d’Afrique vers l’Europe ils profitent de l’environnement humide, et donc riche de nourriture, du Stagnone pour se rafraîchir un peu.

Les oiseaux - La Réserve du Stagnone et celle des Salines de Trapani et Paceco sont désormais restées les rares oasis que l’on rencontre sur le parcours des Courriers, grands et petits, du Gravelot, qui cache ses œufs dans les feuilles de Posidonie, du Cavalier d’Italie et des Avocettes qui se reproduisent à cet endroit.

Déjà en juillet le Stagnone accueille les oiseaux migrateurs de l’automne: les Courlis, au bec recourbé et les Ibis au plumage sombre. Puis avec le froid arrivent les nuées de Canards, avec le Faucon des Marais, qui les attend sur le qui-vive, Morillons, Sarcelles d’hiver, Foulques, Canards souchet, Pilets et Sarcelles.

Splendide est l’image des Hérons, superbes et altiers, attentifs à chercher leur nourriture dans les bassins des salines. Il ne vous sera pas difficile d’apercevoir le Héron cendré, les candides Aigrettes, les Cormorans, les élégantes Spatules qui quitteront le stagnone seulement au printemps et jusqu’aux Martins pêcheurs qui, quand ils ouvrent leurs ailes montrent toute la beauté de leur livrée céleste.

Même les Faucons crécerelles ne manquent pas, célèbres pour leurs vols en piquée sur leurs proies, et le Faucon pêcheur, très habile pour les plongeons dans l’eau. Les eaux saumâtres du littoral permettent la survie d’un petit papillon, la Licena fenicia.

Les poissons - La faune des poissons du Stagnone est différente selon la zone prise en considération. En particulier nous distinguons deux zones: la première, au sud, a de plus grandes possibilités de communication avec la mer alors que la deuxième, au nord, accueille des formes de vie étroitement liées aux environnements marécageux. C’est pour cette raison que dans la première vivent Sargues, Daurades et Rougets et dans la seconde uniquement des poissons plus petits avec de brefs cycles de vie.

Mothia.

Autres informations
 
Hébergements conseillés
Manifestations
Rendez-vous et Événements

Trapaniwelcome - Touristique information Trapani province -
© Associazione Culturale Trapani Welcome 2007-2018 tutti i diritti riservati - P.IVA 02428260810 - Tel. +39 340 2427212